facebook instagram
menu

DE-HIBERNATION DE MES AUTOS PRINTEMPS 2019.


DE-HIBERNATION DE MES AUTOS PRINTEMPS 2019.

Chaque année, c’est le même scénario qui se dessine pour remettre en route mes autos. Certaines vont hiberner ailleurs que chez moi, pour faire place aux autos que je restaure. Il m’arrive de demander à ceux qui me donne leur auto à restaurer, de me garder une des miennes l’hivers, n’ayant pas trop de place.

Je tiens à rouler toutes mes autos, et surtout à bien les suivre et les entretenir. Car le piège du collectionneur qui a plusieurs voitures, c’est de rapidement se voir dépasser par le nombre d’autos, et donc de négliger l’entretien. Avec les huiles de qualité actuelles, je vidange mes autos en moyenne tous les deux ans. Si j’atteins les 5000 kilomètres dans la même année, alors je vidange de suite.. En moyenne, je parcoure 3000 par an avec chaque auto, soit 18000 rien qu’entre avril et octobre sur mes 6 autos anciennes. Ce qui est déjà pas mal. Ma DSM fraîchement arrivée n’entre pas dans ces critères, car elle roule l’hivers et donc beaucoup plus. Et puis c’est ce qui fait la différence entre moi et les professionnels, car rares sont ceux qui possèdent des autos restaurées et les utilisent… (il y en a mais trop peu).

Cette année, j’ai 4 de mes autos à vidanger. Ma réplique cabriolet DS 19 1961, dont j’ai vidangé la boite de vitesses également, car je le fait tous les 5 ans. Le LHM, tous les 4 ans. Ma DS 19 1967 repeinte en Blanc Carrare l’année dernière (2018), une vidange moteur..elle ne demande rien de plus. (je mets aussi cela sur mon site car il me sert de carnet d’entretien de mes autos).

Pour ma SM, la vraie avec le moteur Maserati, vidange moteur, et pose d’une nouvelle direction refaite. La sienne allait bien mais j’en ai acheté une refaite pour ma DSM, qui finalement n’en a pas besoin, alors je la  pose sur ma SM rouge de grenade. Et j’ai aussi remplacé les faisceaux des phares tournants par des entièrement refait à neuf. Une sacrée refabrication de grande qualité, on y mets le prix mais c’est très bien fait. A présent, les phares tournent parfaitement. Une bonne chose. Le but est de toujours améliorer mes autos.

Puis ce fut le tour de ma Datsun 260C de 1977, la plus rare de mes autos. Elle est simple et extrêmement solide comme toutes les Japonaises de l’époque. Je n’ai rien d’autre à faire que la vidange moteur. Elle a passé l’hivers chez mon carrossier qui me l’a entièrement repeinte. Elle brille de tout ses feux. J’ai plusieurs offre d’achat concernant cette auto, qui méconnue, devient un peu célèbre via mon sit e:-) Bien entendu, même pas en rêve je la vendrai.

En résumé, il faut bien suivre ces autos, avec l’avantage des autos entièrement restaurées, il y a en général peu de choses à faire. Mais un tel cheptel, demande tout de même du temps et des sous pour les maintenir. Je ne veux plus du tout acheter la moindre auto, j’en ai vraiment assez, presque trop même je dirai. Rien que de les entretenir, de les rouler, de les parquer est déjà une grosse affaire…. Car je ne veux pas me laisser dépasser, et négliger mes autos. Je pense être comblé comme collectionneur, et profite au maximum de mes autos. Pour moi, une auto qui ne sert pas, est une auto qui coûte chère pour rien.. une auto de trop..C’est ma philosophie.

Une belle saison à tous et vivement les 100 ans de Citroën !!!!